Historique

Historique

Villa d’inspiration italienne typique des années 1900, "Le Roc Fleuri" fut à l’origine un hôtel restaurant spécialisé dans les poissons et fruits de mer, connu dans les années 1910 sous le nom de "Hôtel Réserve du Cap-Fleury".

Propriété de Madame la Marquise BUCCICO dans les années 1920, la villa " Le Roc Fleuri " appartient depuis 1921 à la famille COTTENOT où trois générations de médecins s’y sont succédées.

La bâtisse initiale possédait un intérieur que l’on peut qualifier de typique et d’original en raison notamment de ses plafonds peints de fresques sur le thème de la mer. Une première série de travaux d’agencement intérieur, visant à transformer cet hôtel-restaurant en villa, fut menée en 1924, en tenant compte de l’esprit original. Une nouvelle série de travaux, engagée en 1931/32 conduisit à l’architecture actuelle de la Villa.

Zoom
Grande salle de la Villa
Vue d’ensemble de la grande salle : côté salon et aperçu de fresque peinte du plafond
(cliché n°97061385 – Marc Heller : DRAC – Service de l’Inventaire - 1997)
Zoom
Grande salle de la Villa
Vue d’ensemble de la grande salle : côté salon et aperçu de fresque peinte du plafond
(cliché n°97061384 – Marc Heller : DRAC – Service de l’Inventaire - 1997)
Zoom
Détails du plafond peint témoin de son passé de restaurant
(cliché n°97061387 – Marc Heller : DRAC – Service de l’Inventaire - 1997)

Parallèlement, le parc, bordé par le sentier du littoral, fut aménagé en 1923 avec la création d’allées et la plantation d’un certain nombre de plantes grasses et d’arbres typiques de la région (pitosporums, agaves, cierges, boules de balmer, figues de barbaries, etc). Une des particularités de ce jardin réside dans la présence d’une palmeraie nonagénaire de variété Phoenix (dont l’introduction sur la côte d’azur remonte aux années 1864). Ces palmiers, qui ont aujourd’hui plus de 80 ans, sont à l’origine des présents offerts au Docteur COTTENOT par ses patients.

Ouverture 2017, c’est pour bientot Ouverture 2017, c’est pour bientot... Cette (...)

No-made 2016 sur Monaco Channel No-made 2016 a fait l’objet d’un reportage (...)

Voir aussi...

Fous de palmiers
Patrimoine de France